22 septembre 2017

La rentrée littéraire, ce n’est pas que pour les parents ! # 2

rentrée littéraire jeunesse2

 

Aujourd'hui, c’est au tour de Célestine de vous proposer ses coups de cœur de cette rentrée littéraire spécial ado !

 

 

C’était un vendredi. Ce soir-là Nine devait participer à la plus grosse soirée de l’année, celle que tout le lycée attendait avec impatience, mais sa mère, Titania en a décidé autrement. Elle surgit à l’improviste et embarque Nine, sans lui demander son avis

Cette escapade, décidée sur un coup de tête, emmène la mère et la fille dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Une fois la colère passée, Nine accepte d’écouter les explications de sa mère. Commence alors une longue confession qui risque de bouleverser à tout jamais le quotidien de l’adolescente. La nuit sera-t-elle assez longue pour que Nine comprenne le passé de sa mère ? Et surtout, saura-t-elle entendre cette histoire ?

Anne-Laure Bondoux nous embarque dans une nuit pleine de confidences et d’émotion qui nous mènera, comme promis, jusqu’à une aube…grandiose.

 

 

Avril et Kid tiennent plus que tout à leur arbre, leur cabane, leur refuge. En somme leur seul point de repère. Depuis la fin de la guerre, tout a disparu, les humains, les animaux, même la végétation semble mourir petit à petit. Les deux enfants passent la majeur partie de leur temps à tenter de trouver à manger, ce qui s’avère être compliqué dans ce monde où toute espèce vivante a perdu la possibilité de se reproduire. Le reste du temps, Avril tente d’apporter à Kid des connaissances sur le monde, celui qu’il n’a pas vraiment connu. Kid lui n’attend qu’une chose, le jour où ils partiront vers la Montagne, pour retrouver ses parents et Sirius.

Ce quotidien est perturbé le jour où, en pleine recherche de nourriture le duo va être pris en chasse par un groupe d’ado. D’où viennent-ils ? Qui sont-ils ?

Très vite, Avril comprends que son passé la rattrape, incarné par le personnage de Darius, chef des Etoiles Noires. Elle a toujours voulu oublier cette période et les choix qu’elle a pu faire à ce moment, mais Darius semble bien déterminé à la rallier à sa cause coute que coute.

Commence alors pour Avril et Kid un long périple semé de surprises, de découvertes et de rencontres qui vont changer le court des choses !

Un récit palpitant qui mêle aventure et fantastique, qui nous pousse à réfléchir à notre comportement et à la place que nous laissons à la nature. Finalement, nos deux héros ont peut-être là la chance de tout recommencer en évitant de reproduire les erreurs du passé. 

 

 

Géorgie, 1854.

Billy n’est qu’un ado lorsqu’il s’échappe de la plantation où il est esclave. Sa « grand-mère » vient de lui révéler une partie de son histoire et surtout de l’histoire de sa mère. Elle lui a également transmis une boucle d’oreille, souvenir de cette mère trop tôt disparue. Et c’est ce bijou qui sera le point de départ pour Billy, et le fil rouge de ce roman.

Après sa fuite, le jeune homme sait qu’il sera poursuivi, que son maitre voudra le retrouver coûte que coûte. Et il ne se trompe pas, très vite, le chasseur de tête Kingsburry se met à sa poursuite. Mais Billy va pouvoir compter sur l’aide du réseau clandestin « l’Underground Railroad », qui regroupe des hommes et des femmes prêts à tout pour sauver ces esclaves en fuite. Le but ultime de Billy : rejoindre les états du nord où l’esclavagisme est banni, voire même le Canada, où il pourra recommencer une nouvelle vie.

Etats-Unis, 2017

Le grand père de Jasper vient de mourir. Le jeune étudiant, attaché à son aïeul, décide de rester quelques jours dans sa maison. C’est là qu’il trouve un mystérieux journal, celui d’un  ancien esclave qui raconte son histoire. La lecture de ce récit va soulever un grand nombre de questions chez Jasper. Celui-ci n’a plus qu’une envie : faire enfin la lumière sur ses origines. Cette quête va le hanter, l’obséder, et le mener du Maine à Bordeaux, en passant par la Géorgie.

 

Un récit touchant et haletant qui nous replonge dans l’histoire des Etats-Unis, de la France et de l’esclavagisme. Un livre nécessaire et émouvant, à lire dès 13 ans.

 

Posté par MargueriteGarden à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur La rentrée littéraire, ce n’est pas que pour les parents ! # 2

Nouveau commentaire